L’écluse de Nourriguier, réhabilitée grâce au plan de relance

L’écluse de Nourriguier, réhabilitée grâce au plan de relance
L’écluse de Nourriguier est de nouveau opérationnelle depuis fin mai 2022 après 7 mois de travaux et 3 millions d’euros financés entièrement par les fonds du plan de relance (photo VNF).
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La réhabilitation de l’écluse de Nourriguier, qui connecte le port de plaisance de Beaucaire et le canal du Rhône à Sète, a été entièrement financée par le plan de relance, soit 3 millions d’euros. Le chantier a duré 7 mois, l’écluse est de nouveau opérationnelle depuis fin mai 2022. Par ailleurs, la construction du contrat de canal pour Rhône à Sète suit son cours.

La réhabilitation de l’écluse de Nourriguier conduite en 7 mois entre le dernier trimestre 2021 et mai 2022 peut constituer une illustration de l’utilisation des fonds du plan de relance attribués à Voies navigables de France (VNF).

Cette écluse connecte le port de plaisance de Beaucaire et le canal du Rhône à Sète, assure un rôle de retenue d’eau permettant à ce port d’avoir un mouillage suffisant et permet au monde agricole de procéder à des prélèvements pour l’irrigation. Elle mesure 80 m de long pour 12 m de large et a été construite en 1910. « En 2019, à la suite de deux avaries, VNF avait été contraint début 2020 de fermer l’écluse au regard de l’état de dégradation de l’ouvrage et de l’impossibilité de garantir la sécurité des navigants et riverains », indique la direction territoriale (DT) Rhône-Saône de l’établissement.

La DT explique que « selon les expertises techniques, il n’était pas possible de réparer temporairement l’écluse le temps de lancer le chantier de réhabilitation complète. En raison de la taille de l’écluse et de la complexité des opérations à mener liée à la nécessité de s’adapter à un ouvrage ancien, les travaux ont nécessité de nombreuses et longues études préalables. Des travaux préparatoires avaient été menés fin 2020 afin de mettre à sec de l’ouvrage à l’aide d’un batardeau métallique provisoire, de réaliser la rénovation du système de batardage et de réaliser des tests sur le génie civil. Les études d’exécution ont été réalisées à l’été 2021 ».

Le temps des travaux, pour remplacer les deux portes à vantaux de l’écluse et rénover le génie civil, a ensuite commencé à partir du dernier trimestre 2021 jusqu’à courant mai 2022, soit 7 mois de travaux. Et la navigation des bateaux de plaisance a pu reprendre le 30 mai 2022, pour l’ouverture de la saison touristique, indique VNF « conformément à l’engagement pris ». Cette réhabilitation a entièrement été financée par les fonds du plan de relance du gouvernement attribués à l’établissement, soit 3 millions d’euros.

Contrat de canal : objectif fin 2022

La direction territoriale (DT) de VNF pour le bassin Rhône-Saône rappelle que le canal du Rhône à Sète connaît « un important trafic touristique avec 6 bases de location sans permis, 7 bateaux-promenade, 8 péniches-hôtel et, pour la plaisance privée, plus de 1000 anneaux gérés par VNF, auquel il faut ajouter ceux disponibles dans les ports fluviaux et les haltes gérées par les collectivités (plus de 550). Les retombées économiques du tourisme s’élèvent à 17 millions d’euros par an et représentent 100 emplois directs ».

Pour le fret, les niveaux des retombées économiques sont similaires à ceux du tourisme : « Le canal accueille des trafics de marchandises, principalement de la houille et des céréales avec une moyenne des trafics de l’ordre de 200 000 tonnes par an entre 2015 et 2020. L’impact socio-économique annuel du trafic fluvial représente 17 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 100 emplois dont 70 directs ».

Dans la suite de la concertation sur l’avenir du canal du Rhône à Sète, les préconisations du préfet-coordonnateur en 2021 avec une nouvelle gouvernance dédiée associant toutes les parties et un contrat de canal suivent leurs cours. Selon la DT, « les démarches pour la construction du contrat de canal ont débuté au dernier trimestre 2021 avec un objectif d’aboutir fin 2022 ».

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES