Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Le président du directoire du grand port maritime de Dunkerque revient sur l’importance de l’écologie industrielle et de ses bénéfices pour les entreprises, le port, le territoire.

«Nous avons été précurseurs à Dunkerque pour favoriser la mise en relation des entreprises de la zone portuaire et la réalisation de projets en lien avec l’écologie industrielle. Il est possible de trouver un exemple dès les années 1970 avec une centrale mixte gaz de hauts fourneaux et fioul opérée par EDF (DK4). En 1986, se met en place la récupération de la chaleur fatale issue des hauts fourneaux sidérurgiques d’un industriel présent sur le port, ArcelorMittal, qui voulait voir traiter ses débouchés vers la ville », explique Stéphane Raison, président du directoire du Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD)

Depuis 1991, fondé sur la récupération de la chaleur fatale d’ArcelorMittal, le réseau de chauffage urbain et ses 40 km de canalisations permet de chauffer et de fournir en eau chaude l’équivalent de 16 000 logements, l’hôpital, des écoles, une piscine. La puissance totale du réseau de chaleur est de 120 MW. Le système évite l’émission de 450 000 tonnes de CO2 par an. En janvier 2019, le projet de doublement du réseau a été lancé, les travaux devraient commencer en octobre pour une mise en service à l’automne 2020. Ce doublement du réseau est toujours fondé sur la récupération de l’énergie dégagée par les installations industrielles d’ArcelorMittal.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


15 jours gratuits, sans engagement, sans carte bancaire*

puis l’intégralité des contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 30 août 2019

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: