Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

La Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) présente une étude sur les « bateaux d’excursions journalières » dans son rapport annuel de l’Observation du marché de la navigation intérieure européenne.

La Commission centrale pour la navigation du Rhin (CCNR) consacre un chapitre aux « bateaux d’excursions journalières », ou bateaux-promenade selon les termes plus largement répandus en France, dans son rapport annuel 2019 de l’Observation du marché de la navigation intérieure européenne, publié en septembre.

Du point de vue du chiffre d’affaires (CA), selon des données d’Eurostat, le classement place cinq pays sur les marches du podium : la Suisse représente 23,3 % de la part du CA total en Europe, l’Allemagne (20,3 %) suit, puis, l’Italie (15,5 %), la France (13,9 %) et les Pays-Bas (8,4 %). L’étude de la CCNR montre que ces 5 pays sont aussi ceux qui ont le plus grand nombre de bateaux d’excursions journalières sur les fleuves, rivières, canaux, lacs (y compris les ferries). L’Allemagne compte 913 bateaux d’excursions journalières, les Pays-Bas 510, la France 365, l’Italie 352, la Suisse 255. Concernant les pays figurant dans la suite du classement en nombre de bateaux d’excursions journalières, il y a la Hongrie (132 bateaux exploités sur le Danube et le lac Balaton) la Pologne (116), la République tchèqe (88), la Roumanie (75), la Slovaquie (moins de 20). La CCNR note : « Les bateaux à passagers en Hongrie, en Slovaquie et en Roumanie sont tous dédiés aux excursions journalières, aucun bateau de croisière fluviale n’est exploité dans ces pays ».

Allemagne

L’Allemagne compte 913 bateaux d’excursions journalières qui se répartissent en 783 sur les fleuves, rivières, canaux et 130 sur les lacs. Le nombre de passagers est estimé à 30 millions par an. Les deux plus grandes villes de ce pays, Berlin et Hambourg sont les deux lieux les plus importants de l’activité sur les fleuves, rivières, canaux, avec respectivement 127 et 105 bateaux inscrits à leur registre. Berlin, c’est la Spree, la Havel, les canaux des environs. Hambourg, c’est l’Alster et l’Elbe. Les nombres de bateaux ont augmenté entre 2007 et 2017 : de 25 unités à Hambourg et de 14 à Berlin. Dans ces deux villes, une évolution concerne une prolongation de la saison auparavant concentrée entre « Pâques et octobre » à des excursions qui durent « jusque peu avant Noël ». « Cela a eu un effet positif non seulement sur le chiffre d’affaires mais aussi pour les personnes travaillant dans le secteur, qui sont désormais, pour la plupart, embauchés à titre permanent contrairement aux contrats de travail saisonnier conclus dans le passé », souligne la CCNR.

En Allemagne, le segment des bateaux d’excursions journalières apparaît dans une dynamique importante pour l’introduction de nouvelles technologies dites « propres », poursuit la CCNR. Les armateurs privilégient le remplacement ou la conversion de leurs bateaux plutôt que la construction de nouveaux. « Cela pourrait s’expliquer par l’application de nouvelles exigences techniques à l’échelle européenne mais aussi par d’importantes incertitudes concernant les systèmes de propulsion alternatifs, à la lumière des réglementations environnementales dans les centres urbains ».

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


Cet abonnement est réservé à nos abonnés !

Découvrez l’intégralité de nos contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: