Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

La priorité de toutes les parties prenantes est de travailler à la préservation et au développement de l’activité touristique sur le canal du Midi.

L’inscription du canal du Midi sur la liste des biens du patrimoine mondial de l’Unesco, le 7 décembre 1996, a conduit le gouvernement français à mettre en œuvre des outils nationaux afin d’assurer la protection et la valorisation de cet ouvrage reconnu comme exceptionnel. A ce titre, l’Etat français a une mission de garant devant la communauté internationale quant au devenir de cet ouvrage d’art. Des mesures réglementaires de protection ont été mises en place au titre des « sites » (loi du 2 mai 1930) et au titre des « Monuments historiques » (loi du 31 décembre 1913). Une mission que confirme Jacques Noisette, chef du service relations institutionnelles et communication de VNF Sud-Ouest quant aux propos circulant sur un déclassement possible du canal. « Nous rendons compte à l’Unesco de tout ce qui se fait sur le canal. Une convention a été signée entre l’Etat et VNF dans le cadre d’un plan de développement du canal. Nous ne sommes donc pas du tout dans une logique de déclassement de l’Unesco pour le canal du Midi », assure le responsable. Celui-ci ajoute : « Nous sommes dans une volonté de transparence car l’entretien du canal a de vrai conséquence sur le tourisme ».

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


Cet abonnement est réservé à nos abonnés !

Découvrez l’intégralité de nos contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags:
Send this to a friend