Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Dernier fleuve français à ne pas en être équipé, la Seine aura dès cette année sa vélo-route de Paris à Deauville et au Havre. Un itinéraire amené à évoluer grâce à de futurs aménagements, et qui sera à l’avenir prolongé vers l’amont.

Vélo et voies d’eau ont toujours fait bon ménage, les cyclistes appréciant de pédaler le long des fleuves et canaux, itinéraires présentant peu de côtes. Parmi les vélo-routes européennes, une des plus célèbres est celle reliant la mer Noire à l’Atlantique, empruntant la vallée du Danube et celle de la Loire. Le Rhin, le Rhône, la Meuse, la Moselle, la Saône, les canaux de Bourgogne ou encore le canal Deux-Mers sont aussi longés par des itinéraires cyclables. La Seine demeurait la dernière grande voie d’eau française à ne pas l’être : la Seine à vélo, qui existait sur le papier depuis des années sous le nom de vélo-route 33, peinait à s’imposer sur le terrain.

Le sujet a émergé lors des travaux du « schéma stratégique 2030 pour l’aménagement et le développement de la vallée de la Seine », élaboré en 2014 sous la houlette du délégué interministériel à la vallée de la Seine, le préfet François Philizot. Trois sujets touristiques avaient été mis en avant par ce schéma : la croisière fluviale et maritime, l’impressionnisme, et le développement de l’éco-tourisme via les voies vertes. L’aménagement d’un itinéraire cyclable entre Paris et l’estuaire de la Seine est donc inscrit en 2015 au Contrat de plan interrégional État-régions, qui finance un diagnostic confié à l’association Départements & régions cyclables, devenue depuis Vélo & territoires. Les agences d’urbanisme de la vallée de la Seine planchent aussi sur le sujet. « Le diagnostic a convaincu tout le monde de l’intérêt du projet Seine à vélo, que les départements ont repris à leur compte. Tout est allé très vite car il y avait un vrai engouement sur le sujet », souligne François Philizot.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES

Du changement à la direction du CFANI

Depuis le 1er septembre 2020, François Manouvrier est devenu le nouveau directeur du CFANI (centre de formation des apprentis de la navigation intérieure), succédant à