Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

L’audit des flux entrants et sortants des déchets, eaux, énergies des entreprises de la place portuaire de La Rochelle a mis à jour 36 synergies de mutualisation et 36 synergies de substitution possibles.

La démarche d’écologie industrielle à La Rochelle a été baptisée « matières énergies rochelaises (MER) » et son animateur, Rémi Justinien, a pris ses fonctions en mai 2016. « On est alors 5 mois après la COP 21 à Paris. Il y a eu la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, davantage d’obligations autour des déchets, une prise de conscience autour des émissions de gaz à effet de serre, etc., souligne Rémi Justinien. Au niveau local, il y a des élus comme le maire de La Rochelle qui souhaite aider les entreprises dans le contexte du réchauffement climatique. Tout cela a permis à ma mission autour de l’écologie industrielle et territoriale de trouver un large écho favorable auprès des pouvoirs publics et des entreprises ».

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


15 jours gratuits, sans engagement, sans carte bancaire*

puis l’intégralité des contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2019

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: