Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Comme chaque année, l’assemblée générale de l’association Seine-Nord Europe a été l’occasion de faire le point sur les avancées du projet de canal :  financement en France et par l’Union européenne, régionalisation de la société de projet dans la loi d’orientation des mobilités, travail sur les plates-formes, la démarche Grand Chantier, etc.

L’association Seine-Nord Europe a organisé son assemblée générale et une réunion de son Club des villes et EPCI le 17 juin 2019 à Noyon. L’occasion de faire le point sur les avancées du projet au cours des derniers mois concernant le financement en France et par l’Union européenne, la régionalisation de la société de projet et les questions foncières dans la loi d’orientation des mobilités, le travail sur les plates-formes avec les collectivités locales, la démarche Grand Chantier etc.

Le financement en France et par l’Europe

La députée Carole Bureau-Bonnard, co-présidente de l’intergroupe parlementaire Seine-Nord Europe/Seine Escaut, a rappelé qu’en réponse à une question posée au gouvernement, la ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé le lancement d’une mission sur l’identification des ressources à affecter au financement de la part de l’Etat. Cette mission confiée aux inspections des ministères des Transports et de Bercy a démarré son travail fin mai 2019 avec l’objectif d’un rendu de conclusions fin juillet.

 

Dans la poursuite de la réponse d’Emmanuel Macron le 29 mars 2019 aux élus des Hauts-de-France lors d’un déjeuner à l’Elysée assurant que « l’Etat sera au rendez-vous de ce projet structurant », les responsables de l’association Seine-Nord Europe avec les deux co-présidents de l’intergroupe parlementaire vont être reçus par un conseiller « transports » du cabinet du président de la République pour rappeler leurs positions concernant notamment le financement du projet et ses enjeux.

En ce qui concerne le bouclage du plan de financement, ils souligneront « leur attachement à ce que des solutions soient rapidement arrêtées et rendues publiques par l’Etat en ce qui concerne sa contribution de 1 milliard d’euros, afin de rassurer définitivement les parties prenantes concernées et de faire de Seine-Nord Europe un projet porté et partagé par tous ». L’Elysée a déjà indiqué à plusieurs élus que « des annonces seront faite en septembre » à propos du projet Seine-Nord Europe.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


15 jours gratuits, sans engagement, sans carte bancaire*

puis l’intégralité des contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 30 août 2019

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: