Le projet de canal Seine-Nord Europe se concrétise dans les territoires

Une modélisation 3D du canal Seine-Nord Europe permet de découvrir la future infrastructure et ses aménagements dans le secteur 2 entre Passel et Allaines

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Malgré le contexte sanitaire, la société du canal Seine-Nord Europe (SCSNE), maître d’ouvrage, poursuit l’avancement du projet qui compte des phases d’études, de concertations, d’instructions réglementaires, de lancement et d’attribution de marchés… Avant de parvenir à de premiers travaux préparatoires fin 2021 et ceux pour l’infrastructure proprement dite fin 2022. Le point avec Jérôme Dezobry, président du directoire de la SCSNE.

« L’activité de la société du canal Seine-Nord Europe s’est adaptée au contexte de la crise sanitaire dès mars 2020. Les équipes sont toujours en télétravail, ce qui n’empêche pas le projet de continuer à avancer. Nous nous adaptons à la situation en interne comme en externe. Nous savons que nous devons être au rendez-vous de ce grand projet pour la profession fluviale et les chargeurs », explique Jérôme Dezobry, président du directoire de la SCSNE.

S’adapter à la situation sanitaire signifie, par exemple, pour des concertations sur le secteur 2 dans le Pays Noyonnais à la mi-décembre 2020, la programmation d’une réunion en ligne plutôt qu’en présentiel pour tenir compte du couvre-feu à 18 heures. Autre exemple : l’enquête publique environnementale pour le secteur 1 a été prolongée de 7 jours en novembre dans le contexte du deuxième confinement et des restrictions de déplacement.

Cette mobilisation de l’équipe de la société du canal Seine-Nord Europe, qui compte à ce jour un total de 55 personnes, en théorie basées à Compiègne, doit être saluée, d’autant plus qu’elle a perdu l’un de ses membres, emporté par le Covid-19, Cyr Denis Nidier en avril 2020.

A terme, la SCSNE devrait compter un total de 70 à 80 personnes. Le nombre peut varier en fonction de la stratégie qui sera choisie notamment pour l’AMO (assistance à maîtrise d’ouvrage), l’idée étant plutôt de l’internaliser.

Quelques tâches ont toutefois été décalées dans le temps : il s’agit des acquisitions foncières, les visites aux propriétaires devenant compliquées voire impossibles plus particulièrement lors du deuxième confinement à l’automne 2020. Beaucoup d’autres éléments du projet ont progressé.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES