Infrastructures, une obsession… l’édito d’avril 2021

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

En ce début de printemps, deux projets d’infrastructure sont venus sur le devant de la scène : l’accès fluvial direct à Port 2000 et la mise au gabarit européen de l’Oise (Mageo) entre Creil et Compiègne. 

Pour le premier, le maître d’ouvrage Haropa-port du Havre a annoncé que les différentes étapes et donc le calendrier avancent conformément au plan. Le dépôt de l’étude d’impact est prévu fin avril, l’enquête publique environnementale au cours de l’automne 2021. L’autorisation des travaux et le démarrage du chantier devraient intervenir au premier semestre 2022 pour une mise en service en janvier 2024. Haropa-port du Havre poursuit aussi la concertation volontaire qu’il a engagée depuis plusieurs années sur ce projet. Celui-ci consiste en la construction d’une digue de 2 kilomètres de long qui permettra de faire passer des unités fluviales du port ancien à Port 2000.  

Pour Mageo, le temps est venu de l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP), a indiqué le maître d’ouvrage Voies navigables de France (VNF). Ce n’est pas encore l’enquête publique en lien avec les autorisations environnementales qui devrait se dérouler en 2022 pour un engagement des travaux prévu à partir de 2024. 

Mageo s’inscrit dans le projet européen de liaison Seine-Escaut. Il permet d’assurer la continuité de navigation de l’extrémité sud du futur canal Seine-Nord Europe, maillon central de Seine-Escaut, jusqu’à Paris et aux ports du Havre et de Rouen. Il vise à permettre le passage des  convois au gabarit européen Vb c’est à-dire des bateaux d’une longueur de 180 m, d’une largeur de 11,40 m et transportant jusqu’à 4 400 tonnes de marchandises.

En finissant d’écrire ces lignes, je me souviens que dans l’édito du mois dernier, il était aussi question d’infrastructure, l’obsession du moment sans doute… Bon pour le prochain, je change de thème… ou alors jamais deux sans trois !

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES