Les ports rhénans suisses en repli au premier semestre 2022

Les ports rhénans suisses en repli au premier semestre 2022
Le port de Bâle (photo Patrik Walde).
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Avec 2,31 millions de tonnes manutentionnés au 30 juin 2022, le bilan semestriel des ports rhénans suisses présente un repli de -17,8 % par rapport à la fin juin 2021. Les produits pétroliers ont dévissé de plus de 43 % tandis que les conteneurs présentent un niveau supérieur à celui enregistré avant la crise de la pandémie.

Le premier semestre 2022 s’achève sur un total de 2,31 millions de tonnes pour les ports rhénans suisses, en repli de -17,8 % par rapport à la même période de 2021 et ses 2,82 millions de tonnes.

Avec 724 000 tonnes au 30 juin 2022 par rapport à 1,29 millions de tonnes à la fin juin 2021, soit une chute de plus de -43 %, les produits pétroliers sont la raison « presque exclusive » de ce bilan négatif, explique le communiqué de presse, « à cause des prix élevés du brut et des énergies provoqués par la guerre en Ukraine » et une réduction des importations de ces matières premières.

Autre filière vrac en retrait, les graviers et les matériaux de construction (448 000 t, – 6,5 %). A l’inverse, les produits agricoles et alimentaires présentent une tendance positive (390 000 t, +9,5 %) tout comme les produits chimiques (105 000 t, +11,5 %).

Les conteneurs progressent fortement avec 71 860 EVP manutentionnés, soit une progression de près de +17 % au 30 juin 2022 par rapport à la fin juin 2021. Le document souligne que ce niveau est aussi « nettement supérieur à celui du premier semestre 2019, soit avant le Covid 19 ». Les conteneurs atteignaient alors un peu plus de 60 000 EVP.

Le total de 71 860 EVP se répartit en 49 000 EVP pleins (+14 %) et 22 000 EVP vides (+25 %). « L’import et l’export de conteneurs pleins est à peu équilibré, indique le port, ce qui facilite la logistique ».

Pour le reste de l’année, le port s’attend à un troisième trimestre difficile compte tenu de l’étiage très sévère sur le Rhin depuis juillet et des incertitudes géopolitiques et économiques qui persistent.

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES