L’ANPMT, une association nationale pour les ports décentralisés

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

L’association nationale des ports maritimes territoriaux (ANPMT) a succédé à l’association des ports locaux de la Manche (APLM), ce qui signifie son ouverture à tous les ports décentralisés des différentes façades maritimes françaises et sa volonté de conduire de nouvelles ambitions. Précisions avec le président Alain Bazille et la déléguée générale par intérim Marie-Marthe Fauvel.

Les membres de l’association des ports locaux de la Manche (APLM) ont voté de nouveaux statuts et un nouveau nom lors de l’assemblée générale organisée le 27 novembre 2019. L’APLM est ainsi devenue l’association nationale des ports maritimes territoriaux (ANPMT), ce qui marque la volonté des membres de développer leur action au niveau national en s’ouvrant à tous les ports décentralisés de toutes les façades maritimes françaises.

« C’est un tournant majeur pour l’association dont l’objectif est de défendre nos intérêts départementaux et territoriaux par rapport à l’Etat et à l’Union européenne, de devenir un interlocuteur représentatif. Il s’agit aussi de faire mieux connaître et reconnaître le rôle structurant des ports décentralisés en termes d’emplois, de poids économiques, de développement du territoire national. En plus des ports de Calais à Douarnenez, nous avons désormais des adhérents sur les façades de l’Atlantique et de la Méditerranée ainsi qu’à Mayotte », explique Alain Bazille, président de l’ANPMT, également vice-président du département de la Seine-Maritime. Il rappelle que l’évolution de l’ANPMT a été soutenue notamment par Elisabeth Borne quand elle était ministre en charge des Transports.

Pour Marie-Marthe Fauvel, déléguée générale par intérim, « l’ANPMT rassemble des exploitants et des autorités portuaires qui sont des élus et des collectivités », ce qui différencie cette association de l’UPF (Union des ports de France). Avec l’UPF, l’ANPMT entend « travailler en complémentarité ». Il en va de même avec la fédération des ports de plaisance, l’ANPMT comptant parmi ses membres des ports mixtes de pêche/plaisance qui avait rejoint l’APLM en 2017 en plus des ports de commerce et de pêche présents dès la création en 2007.

La crise sanitaire en 2020 survenue après l’assemblée générale de novembre 2019 a compliqué les débuts de l’association : « Avec la pandémie et les confinements, nous sommes encore en période de structuration, indique Marie-Marthe Fauvel. Mais nous travaillons sur l’établissement d’une cartographie dynamique avec notamment des chiffres clés sur les ports pour donner une meilleure visibilité et une meilleure connaissance de leurs activités ».

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES