Des sels de lithium par le Rhin jusqu’à Lauterbourg en 2025

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le port de Lauterbourg devrait accueillir une première usine de production de lithium qui pourrait être opérationnelle fin 2025. Viridian, l’entreprise qui porte le projet et veut produire « un lithium bas carbone », prévoit d’utiliser le fleuve pour ses approvisionnements.

Le port de Lauterbourg et sa zone d’activités ont été choisis par l’entreprise Viridian, basée à Strasbourg, pour un projet d’installation d’une première usine de production de lithium « de qualité batterie » en France qui devrait être opérationnelle à la fin 2025.

« Le site, déjà aménagé, bénéficie d’un accès direct au Rhin et d’une logistique trimodale », souligne l’entreprise qui annonce sa volonté de produire un lithium avec « l’intensité carbone la plus faible au monde grâce à un mix énergétique et une approche industrielle innovante ». Celle-ci se fonde sur « le raffinage et la conversion de sels de lithium bas carbone, avec un suivi de procédés chimiques de purification et de conversion novateur ». Viridian travaille sur ces aspects avec Technip Energies et Veolia Water Technologies.

Concrètement, il est prévu que ces sels de lithium arrivent par la voie maritime à Rotterdam puis empruntent le Rhin jusqu’à la zone d’activités du port de Lauterbourg où l’usine va être installée sur 20 hectares. La capacité de production serait de 25 000 tonnes par an d’hydroxyde de lithium en 2025 « avec une capacité d’expansion jusqu’à 100 000 tonnes annuel à l’horizon 2030. Cela permettra de répondre entièrement à la demande de lithium de qualité batterie pour la production de 2 millions de véhicules électriques par an », selon Viridian.

De son côté, le port autonome de Strasbourg rappelle que le site de Lauterbourg « propose un espace à vocation industrielle et logistique de 48 hectares, à aménager selon les besoins des promoteurs et dirigeants d’entreprises. Les espaces aménageables sont immédiatement disponibles dont des terrains directement connectés à la voie d’eau et au réseau ferré portuaire.
À l’échelle du Rhin supérieur, le site de Lauterbourg représente aujourd’hui l’une des dernières opportunités de développement foncier au bord du Rhin ».

En 2020 (voir article de NPI), pour l’exploitation du terminal multimodal de Lauterbourg, le port autonome de Strasbourg (PAS) a choisi la société Lauterbourg Rhine Terminal SAS qui est un groupement entre Paris Terminal, Sogestran, Haeger & Schmidt (voir article de NPI) et le PAS.

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES