Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Une vision européenne pour l’innovation au service du fluvial

Avatar

Les représentants de la navigation intérieure européenne ont présenté à la Commission et au Parlement un programme de recherche stratégique dont le but est de parvenir à une logistique fluviale décarbonée à l’horizon 2050.

Proposer une vision de l’apport du transport fluvial à une logistique propre à l’horizon 2050, et entamer le travail d’établissement d’une stratégie pour la recherche et l’innovation pour la période 2021-2027 : tel est l’objectif du « Programme de recherche stratégique » dont les prémices ont été dévoilées le 24 janvier 2019 par plusieurs associations représentant le secteur fluvial européen. Le document de 24 pages, consultable en ligne http://www.inlandnavigation.eu/media/88852/SRA-20190121.pdf, fait état du travail toujours en cours mené conjointement par l’EBU (association représentant les armateurs fluviaux), l’OEB (bateliers indépendants), l’EFIP (ports intérieurs) et INE (gestionnaires de réseaux navigables).

Dans la première partie, consacrée à l’avenir du fluvial à l’horizon 2050, sont posées les bases de ce que doit être la navigation intérieure dans l’avenir : partage de l’espace fluvial pour la logistique et la mobilité urbaine, énergie propre et navigation zéro émission, automatisation et efficacité d’une logistique porte-à-porte… Pour y parvenir, des investissements sont nécessaires en recherche et développement. C’est le sens de la seconde partie, consacrée aux innovations sur lesquelles le secteur fluvial doit travailler d’ici à 2027, dans différents domaines : infrastructures physiques, infrastructures numériques, services de transport et insertion dans la chaîne logistique.

En annexe sont recensées les actions déjà menées à bien, ou encore en cours, pour l’innovation dans la navigation intérieure. Le travail ne fait que commencer, comme l’écrivent les auteurs en conclusion : « Ce plan stratégique sera revu, mis à jour et étendu au cours des prochains mois. […] Un document stratégique n’est pas un produit fini, mais un processus continu fondé sur l’évolution des besoins, sur les connaissances nouvellement acquises et sur les perspectives. »

Tags: