Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

ACTEURS ACTUALITÉ

Jérôme Dezobry, président du directoire de la SCSNE

Avatar

La société du canal Seine-Nord Europe (SCSNE) complète son directoire avec la nomination d’un président et d’un nouveau membre. Des délibérations ont été votées par le conseil de surveillance pour l’avancement du projet.

Le décret a été publié le 10 octobre 2018 : Jérôme Dezobry a été nommé président du directoire de la société du canal Seine- Nord Europe (SCSNE) dont il était déjà membre depuis 2017.

Le président du directoire de la SCSNE était Cyril Forget à titre de suppléant, suite à la nomination de Marc Papinutti en tant que chef de cabinet de la ministre des Transports Elisabeth Borne et qui avait donc quitté la fonction en mai 2017.

Le même décret nomme Jean-Damien Poncet membre du directoire de la SCSNE.

Le directoire de la SCSNE met en œuvre les décisions du conseil de surveillance. Il comprend 3 membres et constitue la direction générale de la société de projet. Le conseil de surveillance prend les grandes décisions relatives au projet et il est présidé par Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. La SCSNE est maître d’oeuvre du projet de canal Seine-Nord Europe qui doit relier l’Oise au canal Dunkerque-Escaut, de Compiègne à Aubencheul-au-Bac, près de Cambrai. Les travaux permettront la réalisation d’un canal au gabarit européen Vb, ce qui permettra d’accueillir des convois-poussés de 185 m x 11,40 m,

A noter, également que depuis début octobre, les formalités administratives étant désormais finalisées, le siège de la SCSNE est officiellement domicilié au 134 rue de Beauvais à Margny-lès-Compiègne.

Deux délibérations importantes pour le projet Seine-Nord Europe


Le conseil de surveillance de la SCSNE présidé par Xavier Bertrand s’est réuni le 27 septembre 2018 à Nesle. « Ces réunions, organisées au plus près du tracé du futur canal Seine-Nord Europe permettent de partager les attentes des territoires envers le projet. José Rioja maire de Nesle a ainsi pu rappeler le dynamisme et la mobilisation du territoire autour du canal », précise la SCSNE.

Lors de cette réunion, le conseil de surveillance a notamment voté les deux délibérations suivantes :

– L’approbation des études d’avant projet du secteur 1 entre Compiègne et Passel. Cela permet d’élargir la concertation sur ce secteur dans le cadre de la poursuite des études prévues en 2019.

– La validation de la convention cadre de partenariat du dispositif «  Canal Solidaire ». Cette convention entre la SCSNE et les 6 départements  (l’Aisne, le Nord, l’Oise, le Pas-de-Calais, la Somme et le Val d’Oise) vise à renforcer l’efficacité des dispositifs d’insertion des personnes éloignées de l’emploi. Un dispositif  qui est déjà en expérimentation depuis 2017 et qui a donné des résultats: près de 10 personnes ont pu ainsi retrouver un emploi dans les entreprises en contrat avec la SCSNE. Cette convention est la deuxième issue de la démarche grand chantier validée par le conseil de surveillance, une première convention avec Pôle emploi a été signée en juin.

Tags: