Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Retour sur la saison 2021 des Bateaux lyonnais, dont l’activité a repris en juin, et sur les enjeux du « verdissement » des bateaux avec Laurence Cerclier, directrice d’exploitation.

Pour la compagnie Les Bateaux lyonnais qui proposent des croisières-promenade, avec ou sans restauration, et l’organisation d’événements privatifs pour les particuliers et les entreprises, les activités ont pu reprendre en juin 2021. « Pour la promenade simple, en juillet- août, nous avons eu une clientèle locale et régionale, il nous a manqué les touristes étrangers et internationaux. Pour la promenade avec restauration, la reprise s’est plutôt bien passée aussi pendant l’été. Puis à partir de septembre, nous ne l’avions pas prévu, il y a eu le retour des événements festifs organisés par les entreprises avec beaucoup de privatisation demandée à la dernière minute. Mais pour les deux activités, nous ne sommes pas encore revenus à ce que nous faisions auparavant », précise Laurence Cerclier, directrice d’exploitation. Novembre et décembre 2021 s’annoncent avec un calendrier plutôt bien rempli avec des réservations d’entreprises. Pour 2022, la responsable fait part de davantage « d’incertitude. Nous n’avons pas de visibilité. Les clients se décidaient déjà en dernière minute mais là c’est une tendance encore plus importante. Les calendriers pour 2022 sont encore loin d’être remplis à la différence de ce qui se passait en 2019 » avant la pandémie. Une autre difficulté pour cette compagnie est le manque de personnel de salle et de cuisine. « Nous avons eu des démissions et nous n’avons pas assez de candidatures, pourtant nous proposons de bonnes conditions de travail par rapport à un restaurant classique. Nous ne parvenons pas à recruter du personnel qualifié et motivé, qui fait aussi jouer la loi de l’offre et de la demande. C’est un point noir pour cette année et cela va être très difficile en 2022 », explique Laurence Cerclier. La compagnie a deux bateaux-restaurant : le manque de personnel conduit parfois à en utiliser seulement un seul. Cette difficulté ne concerne pas l’équipage pour la navigation.

L’acceptabilité des activités

La compagnie a engagé une étude pour le retrofit de ses bateaux dans le contexte de la transition écologique et de la décarbonation des activités. « Nous arrivons dans le concret. Nous prendrons des décisions prochainement. Notre volonté est de verdir notre flotte mais les sommes à engager sont très élevées pour une PME comme la nôtre et même si nous appartenons à groupe », souligne la directrice. Quand ils sont à quai, les bateaux sont branchés à l’électricité ce qui permet de couper les groupes électrogènes. Il s’agit désormais de faire évoluer la motorisation pour une navigation plus respectueuse de l’environnement urbain, par exemple vers l’électricité. Il va se poser la question du besoin de borne de forte puissance adaptée. « Le branchement à quai de nos bateaux lors des escales supprime les nuisances mais nos activités de promenade et de restauration sont assimilées à celles des bateaux-hôtels. Nous sommes une filière porteuse. Pendant longtemps, le fluvial a été vu comme vertueux. Il y a une lame de fond pour pousser à l’évolution des motorisations par les élus et les riverains. Nous ne sommes pas encore trop mal considérés mais on craint que cela n’arrive. Nous voulons nous engager dans le verdissement mais il faut que les conditions économiques redeviennent positives, que les trésoreries soient soulagées, les perspectives meilleures », précise Laurence Cerclier. Cette compagnie attend avec impatience la mise en place du « guichet unique » pour les informations et l’accompagnement financier des innovations « vertes » annoncé par VNF.

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES