Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Pour Haropa, aux côtés des travaux et projets d’infrastructures, il faut développer des services pour favoriser le développement des modes complémentaires que sont le fluvial et le ferroviaire.

Pour Haropa, le fluvial permet de rayonner sur la région parisienne, zone de pertinence des trois ports. La majorité du trafic fluvial se fait sur le grand gabarit. Le ferroviaire a, lui, un rayon d’action et de desserte de l’hinterland plus vaste. Les deux modes sont complémentaires, y compris vers le sud et l’est », explique Antoine Berbain, directeur délégué d’Haropa.

En termes de marchandises transportés, un volume important de conteneur est transporté par la voie fluviale entre Le Havre, Rouen et Paris, avec une nette hausse depuis le début 2019. Les trafics ferroviaires sont très diversifiés, aussi bien vracs liquides que solides : céréales, matériaux de construction, sables, graviers, ciments.

Pour favoriser le développement des trois ports de l’axe Seine, Haropa travaille sur la mise en place de services innovants autour des deux modes massifiés que sont le fluvial et le ferroviaire. Un axe de travail indispensable en plus des travaux d’entretien et grands projets d’infrastructures.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


15 jours gratuits, sans engagement, sans carte bancaire*

puis l’intégralité des contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2019

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: