Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Dossier spécial : Compétitivité et report modal

Avatar

Les représentants des transporteurs fluviaux au niveau européen –aussi bien côté batellerie artisanale que compagnies plus grandes- ont créé fin janvier 2019 une plate-forme commune pour plus clairement faire entendre la voix de la navigation intérieure dans le processus décisionnel à Bruxelles.

Pour les deux organisations, l’Union européenne de la navigation fluviale (UENF/EBU) et l’Organisation européenne des bateliers (OEB/ESO), la démarche vise à faire sortir de l’ombre la navigation intérieure et les opérateurs fluviaux au niveau politique au sein de l’Union européenne.

Au-delà de cette option politique, plus concrètement, quelles sont les conditions de la compétitivité et de la rentabilité des opérateurs fluviaux ou ferroviaires ? Comment, tout en répondant à une ou des demandes de chargeurs, mettre en place des services ou liaisons fluviales et/ou ferroviaires rentables et pérennes ? Comment favoriser le report modal et l’intermodalité ?

Parmi les maîtres mots que vous lirez dans les pages suivantes en réponses à ces questions : volume, remplissage, régularité, fréquence, flux aller-retour, souplesse, qualité, géographie, optimisation, confiance, innovation, numérisation, flexibilité…

Et puis une évidence, le fluvial et le ferroviaire évoluent dans un contexte concurrentiel et compétitif comparativement au transport routier de marchandises. Le prix reste un élément décisionnel majeur pour un chargeur. Les préoccupations environnementales viennent éventuellement ensuite.

Tags: