Yprema rénove son site de Gennevilliers et développe ses transports fluviaux

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Pour des transferts entre ses trois sites franciliens bord à voie d’eau ou pour des évacuations de terres inertes vers la Normandie, où elles sont utilisées en remblaiement de carrière, l’entreprise de recyclage des terres et matériaux de construction Yprema a recours de façon accrue au mode fluvial pour ses transports.

Spécialisée dans le recyclage des matériaux de déconstruction, des terres inertes et des mâchefers d’incinération, Yprema en traite 2 Mt par an pour les valoriser en tant que nouveaux matériaux utilisables par les entreprises de travaux publics. Trois sites exploités par l’entreprise en Île-de-France utilisent le transport fluvial : Gennevilliers, Bonneuil-sur-Marne et Lagny-sur-Marne. Avec parfois des transports fluviaux entre ces trois sites.

« Les trois sites ont des activités différentes. Le recyclage des terres polluées, par exemple, ne se fait qu’à Lagny-sur-Marne. On y transporte donc ces terres depuis Bonneuil-sur-Marne et Gennevilliers pour y être traitées, à raison de 15 000 t par an. Sur ce site, situé sur la Marne à petit gabarit, le fluvial n’a que 10 % de part modale. Le fluvial compte pour 13 % des transports réalisés à Gennevilliers, où il y a beaucoup de transports routiers liés aux chantiers du Grand Paris. La part modale du fluvial atteint 20 % sur notre site de Bonneuil-sur-Marne, qui n’est qu’un point de vente vers lequel on achemine, chaque année, depuis Gennevilliers 30 000 à 40 000 t de graves concassées recyclées », souligne Frédéric Rosa, responsable transports d’Yprema.

L’entreprise programme encore d’autres transports fluviaux via une entité spécialisée, Yterres, qui identifie les types de terres et organise leur évacuation vers des exutoires, souvent d’anciennes carrières à remblayer, sans passer par les installations de traitement puisqu’il s’agit de terres non polluées. D’autres évacuations concernent des terres qui sont passées par le site de tri Yprema de Gennevilliers.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES