Clément Beaune, ministre délégué, chargé des transports

Clément Beaune, ministre délégué, chargé des transports
Clément Beaune, lors d’un déplacement en 2021, en tant que secrétaire d’Etat aux affaires européennes (photo France Diplomatie, MEAE).
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Suite à la séquence des élections d’avril à juin, le gouvernement annoncé le 4 juillet 2022 comprend un ministre délégué, chargé des transports, Clément Beaune, rattaché auprès du ministre de la transition écologique.

Après toute la séquence des élections qui s’est déroulée entre avril et juin 2022, un nouveau gouvernement a été annoncé le 4 juillet 2022 dans la matinée et a été réuni pour un premier conseil des ministres dans l’après-midi.

Ce nouveau gouvernement compte, avec Clément Beaune, un ministre délégué, chargé des transports, rattaché, comme lors du premier quinquennat du Président de la République Emmanuel Macron, auprès du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Clément Beaune est né en 1981 à Paris, où il vient d’être élu député de la septième circonscription. En 2013, il a été conseiller budgétaire au sein du cabinet du Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault. Il intègre ensuite le cabinet du ministre de l’économie, Emmanuel Macron, de 2014 à 2016. De 2017 à 2020, il est conseiller spécial à l’Elysée pour les affaires européennes auprès du Président de la République. Il devient secrétaire d’Etat aux affaires européennes, auprès du ministre des affaires étrangères et de l’Europe (Jean-Yves Le Drian), dans le gouvernement de Jean Castex en 2020.

Sa bonne connaissance des arcanes européennes constitue peut-être un atout pour un ministre délégué, chargé des transports, compte tenu de l’importance de l’UE notamment pour le financement des infrastructures, un sujet toujours incontournable pour les différents modes. « Macroniste du premier cercle et de la première heure », on le dit aussi « doté d’une grande capacité de travail, habile négociateur… », ce qui pourrait servir de suite dans le contexte des grèves et revendications dans les secteurs de l’aérien et du ferroviaire ces jours-ci, une manière comme une autre de découvrir le secteur les transports…

Parmi les autres nominations à retenir du nouveau gouvernement : la Bretagne avec le député de la deuxième circonscription des Côtes-d’Armor fournit un nouveau secrétaire de la mer avec Hervé Berville, auprès de la Première ministre, Elisabeth Borne, cette dernière étant aussi chargée de la planification écologique et énergétique.

Olivia Grégoire devient ministre délégué, chargée des PME, du commerce, de l’artisanat et du tourisme, auprès de Bruno Lemaire, ministre de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique

Agnès Pannier-Runacher est ministre de la transition énergétique, Amélie Oudéa-Castéra, ministre des sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Du côté de l’Assemblée nationale, la commission du développement durable et de l’aménagement, qui se penche parfois sur des sujets fluviaux, portuaires et maritimes, est présidée par Jean-Marc Zulesi (Renaissance, député de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône).

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES