Pour ITF et Nautilus, un « risque majeur » toujours présent dans le canal de Panama

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le temps passe et la situation « à risque » perdure pour le personnel des remorqueurs du canal de Panama, selon ITF et Nautilus, deux organisations internationales représentatives des travailleurs des transports. Le trafic de cette voie de navigation a enregistré un record en 2019.

Le temps passe et la situation « à risque » perdure pour le personnel des remorqueurs du canal de Panama, selon ITF et Nautilus, deux organisations internationales représentatives des travailleurs des transports.

Par deux fois, depuis le début 2020, l’International Transport Workers’ Federation (ITF, Fédération internationale des ouvriers du transport) et Nautilus International ont apporté leur soutien à leur affilié l’Union des capitaines et officiers de Cubierta (UCOC), représentant les capitaines et officiers de pont des remorqueurs au Panama, en écrivant à l’Autorité du canal de Panama (ACP).

L’UCOC dénonce des conditions de travail toujours plus dégradées et des heures de travail qui ne respectent pas les réglementations internationales depuis la mise en service des nouvelles écluses du canal de Panama en juin 2016 ainsi que des tentatives d’intimidation de 13 de ses adhérents de la part de l’ACP. Ces 13 salariés auraient été suspendus ou risqueraient de l’être, voire d’être licenciés sans salaire, pour avoir participé à des manifestations dénonçant les conditions de travail de plus en plus difficiles à bord des remorqueurs du canal.

L’ITF et Nautilus International ont écrit à l’ACP pour lui demander d’engager des discussions avec l’UCOC « pour protéger les équipages des remorqueurs et pour assurer le transit en toute sécurité des navires à travers le canal » (voir notre article). Selon les deux organisations, « le canal a connu une série d’incidents dans les nouvelles écluses, dont l’un d’entre eux a provoqué la mort d'un salarié des suites d’une blessure à la tête ».

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2022

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES