Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Michel Segain s’est exprimé lors de l’assemblée générale de l'Union maritime et portuaire du Havre (Umep) au cours de laquelle il a été reconduit pour un quatrième mandat de président.

Si Haropa vit aujourd'hui un moment clé de son histoire avec la perspective d'une fusion de ses trois ports au 1er janvier 2021, l'Union maritime et portuaire (Umep) du Havre, qui a tenu son assemblée générale le 21 juin 2019, ne tient pas à jouer les seconds rôles dans cette réorganisation. Et elle le fait savoir. Au premier rang de ses revendications, l'Umep souhaite que dans la future gouvernance, les unions maritimes et portuaires soient « au cœur du réacteur du conseil de surveillance avec une voix délibératoire et non consultative. C'est quelque chose de très important pour nous. Il faut un pacte de confiance. Aujourd'hui, même si le conseil de développement est dynamique, notre parole n'est que consultative. Et ce n'est pas acceptable », explique Michel Segain, le président de l'Umep qui entame un quatrième mandat.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


Cet abonnement est réservé à nos abonnés !

Découvrez l’intégralité de nos contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags:
Send this to a friend