Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Dossier – Ferroviaire : des raisons d’espérer

Avatar

Les plannings des magazines, établis longtemps à l’avance, donnent parfois quelques maux de tête, voire des sueurs froides, aux journalistes, qui redoutent plus que tout les pages blanches… Tel a été le cas pour ce dossier consacré au mode ferroviaire dans ce dernier numéro de Npi… En effet, les demandes d’interviews ont été lancées à partir de début février… alors que les mouvements sociaux de décembre 2019 et janvier 2020 à la SNCF et dans les ports étaient encore bien présents…

Alors, avec délicatesse, obstination, entêtement, parfois avec nos gros sabots de journalistes, il a fallu un peu, beaucoup, convaincre certains interlocuteurs que, si, si, malgré tout, c’était le moment d’échanger sur les enjeux présents et à venir du ferroviaire, en partant bien évidemment de l’actualité mais en élargissant le champs des possibles pour regarder loin.

Au final, pari réussi, pas de pages blanches et de quoi lire… Oui, il y a un important travail à mener pour rétablir un équilibre économique, (re)convaincre les clients et chargeurs de la pertinence du mode, jongler avec le manque d’entretien du réseau ferré national tout comme avec le climat social dégradé avec des grèves qui désorganisent le trafic…

Il y a des aspects positifs, côté travaux (par exemple, la mise en service de la modernisation de la ligne Serqueux-Gisors est prévue en novembre 2020), côté lancement de nouvelles lignes, augmentation des fréquences… Côté chargeurs, aussi, il y a une tendance de fond pour trouver, mettre en place des solutions alternatives au tout-routier en se tournant vers les modes massifiés, dans le cadre de stratégie RSE, dans le contexte des impératifs des transitions écologiques et énergétiques… Bref, des raisons d’espérer.

Sommaire du dossier :

« Le combiné peut être le fer de lance des transports massifiés »
Pour Lineas, le transfert modal est une raison d’être
Le choix réussi d’un train à courte distance pour Nestlé Waters
Multiplier les liaisons ferroviaires à Strasbourg
Eqiom : une approche volontariste pour le rail
Dourges, porte d’entrée française des trains chinois
La demande des clients est bien là
Terminal CargoBeamer à Calais, le chantier démarre en juin 2020
Mieux répondre aux besoins des clients
Développer le fret ferroviaire sur l’axe Seine
Rotterdam, locomotive du rail aux Pays-Bas
Une activité en croissance pour Viia à Calais
De l’intérêt d’un arrêt à Mâcon pour Viia
Delta Rail développe son activité à Chalon-sur-Saône

Tags:
Send this to a friend