Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Une campagne de reconnaissance géologique est menée jusqu’à fin août 2018 sur le secteur 1 du chantier du canal Seine-Nord. Des avis de marché ont été publiés pour la maîtrise d’œuvre du canal.

Depuis la mi-avril 2018, le canal Seine-Nord fait l’objet de sondages. Il ne s’agit pas de sondages d’opinion mais du sol. La société du canal Seine-Nord Europe (SCSNE) a en effet missionné la société Hydrogéotechnique Nord et Est pour « réaliser une campagne de reconnaissance géotechnique sur le secteur 1 du projet », soit la partie du chantier située la plus au sud, entre Compiègne et Passel, près de Noyon. Il s’agit de réaliser 185 sondages pour déterminer la nature exacte des sols sur lesquels s’implantera le futur canal. Ces travaux de reconnaissance permettront de prévoir le dimensionnement des fondations des ponts et des quais du futur canal, ainsi que de celles de l’écluse qui doit être construite à Montmacq, à mi-chemin entre Compiègne et Noyon. Cinq ateliers de sondage travailleront simultanément, pour couvrir tout le secteur 1 du futur chantier avant la fin août 2018.

La SCSNE a aussi publié en avril 2018 l’avis de marché de maîtrise d’œuvre TOARC (terrassement, ouvrages d’art et rétablissements de communication), suivi en mai de l’avis de marché pour la maîtrise d’œuvre écluses et systèmes. Les candidatures seront reçues jusqu’à fin septembre et les offres déposées avant la fin de l’année 2018, pour des notifications de travaux dans le courant de l’été 2019. En ce qui concerne le pont-canal de la Somme, la publication des marchés n’aura lieu qu’en décembre 2019.

Le centre de téléconduite des écluses, qui sera construit par VNF à proximité de Douai, a déjà fait l’objet d’un marché de maîtrise d’œuvre distinct de la part de VNF. La SCSNE prévoit désormais une mise en service du canal à l’horizon 2028, précédée d’une mise en service partielle pour le secteur 1 à la fin de l’année 2023.

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES