Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Le port de Villefranche-sur-Saône maintient le cap de ses projets et de ses investissements.

Pour le port de Villefranche-sur-Saône, la tendance générale en 2019 a été celle des années précédentes avec des équilibres inchangés entre les différentes marchandises de son cœur de métier, les vracs secs, explique le directeur Florent Dupré. Le trafic total a atteint 1,79 Mt (+3 %) mais la partie port public a progressé de +6 %. L’élément important en 2019 a été la fin de l’activité de sel de déneigement, en vue des travaux à venir sur la plate-forme. Un trafic de produits métallurgiques a toutefois compensé (10 761 t) en fluvio-maritime.

« 2020 est une année compliquée sur le bassin Rhône-Saône-Méditerranée. Janvier a été très bon, nous étions à +30 % par rapport au même mois de 2019. L’accident à l’écluse de Salaise a tout bouleversé, nous étions à -28 % fin février. La navigation a été arrêtée six semaines, ce qui signifie pour le port un brutal coup d’arrêt. Quand tout a repris fin mars, alors que c’était le confinement, les trafics de bois et d’engrais ont bien marché. À fin août 2020, les chiffres sont à -20 %, on a donc récupéré un peu », détaille le directeur. Les produits métallurgiques, en provenance d’Espagne, n’ont recommencé tout doucement que tout récemment : « Il faut espérer que la situation sanitaire ne se dégrade pas. L’incertitude est renforcée pour ces produits et ceux qui sont manufacturés avec la crise sanitaire. Il y a des décalages sans visibilité dans le BTP et l’industrie forestière ». Le Covid-19 a toutefois permis des avancées sur la dématérialisation des documents et la mise en place de rendez-vous la veille pour le lendemain pour l’accueil des poids lourds. « Pour nous, il s’agissait d’adapter la présence de l’équipe nécessaire en fonction des besoins et des arrivées de flux de nos clients qui ont joué le jeu et l’habitude est restée. Plus globalement, pour gérer la crise sanitaire, les gestes barrière, etc. notre système de management de la qualité nous a beaucoup aidé ».

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES