Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Le port d’Arles a reçu une deuxième grue mi-décembre 2019, une opération qui a nécessité une coopération entre plusieurs acteurs. Un nouvel équipement dont l’objectif est de renforcer la qualité de l’offre de services proposés par le port d’Arles.

Le déchargement de la nouvelle grue a été réalisé le 17 décembre 2019 sur les quais du port d’Arles. De nombreux intervenants ont assisté à cet événement qui a eu lieu sous la supervision de Benoît Ponchon, directeur du port d’Arles, et en présence du président de la CCI du pays d’Arles Stéphane Paglia.

La marge de manœuvre pour sortir le colis de la barge relevait « de l’horlogerie suisse. On avait une marge de 20 cm de chaque côté, il fallait que le colis soit dans l’axe médian de la cale. C’était vraiment cela que l’on se devait de maîtriser » a indiqué Jérôme Dumas, chargé d’affaires colis lourds XXL chez CFT Rhône, lors de cette opération de manutention assez exceptionnelle.

« Un port digne de ce nom doit avoir la capacité de décharger de la marchandise et de la dispatcher en un temps record », souligne le port d’Arles. L’arrivée de cette nouvelle grue intervient donc dans la continuité des objectifs de qualité des offres de services du port. « Le projet d’avoir une nouvelle grue qui corresponde à l’activité du port en développement date d’au moins 4 ans, lors de la précédente mandature », précise le président de la CCI du pays d’Arles Stéphane Paglia.

Cette grue à câbles sur pneu de marque Fantuzzi Reggiane, modèle MHC 65, d’une capacité de 40 tonnes pour un budget global (grue + transport) d’environ 500 000 euros, vient en remplacement de la grue Duro Felguera qui sera retirée prochainement après 30 ans d’activité.

Benoit Ponchon, le directeur du port d’Arles, qui travaille en réseau avec Medlink Ports a pu bénéficier de l’information de la vente d’une grue MHC 65 au port de Valence dans le bon timing et celle-ci n’avait que peu d’heures de fonctionnement. « On peut suivre sur le réseau les choix des stratégies d’aménagement des autres ports et la vente d’une grue est tombée au moment où nous conduisions nos recherches », explique Benoit Ponchon.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


Cet abonnement est réservé à nos abonnés !

Découvrez l’intégralité de nos contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: