« Un moment charnière » pour le canal Condé-Pommeroeul

VNF reçoit 142 M€ de l’Union européenne pour les travaux liés à Seine-Escaut Chapo Voies navigables de France (VNF) a obtenu 142 millions d’euros
La remise en navigation du canal de Condé-Pommeroeul dans le bassin du Nord-Pas de Calais, prévue pour s’achever en 2023, fait partie des chantiers concernés par l’enveloppe supplémentaire de l’Union européenne.
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Avec le début des travaux de dragage et de recalibrage en septembre 2020, la remise en navigation du canal Condé-Pommeroeul et son approfondissement au gabarit 3 000 tonnes est à « un moment charnière » en vue de sa réouverture en 2022. Le projet a aussi évolué en lien avec les collectivités territoriales et une dynamique locale et transfrontalière.

Le canal Condé-Pommeroeul, liaison fluviale directe entre l’Escaut en France et le canal du Centre en Belgique sur laquelle la navigation n’est plus possible depuis 1992, vit en ce mois de septembre 2020 « un moment charnière », explique la direction de l’ingénierie et de la maîtrise d’ouvrage (DIMOA) de Voies navigables de France (VNF). « Le premier des sites aménagés pour accueillir les sédiments est opérationnel et va accueillir les premiers sédiments dragués. La remise en navigation du canal Condé-Pommeroeul et son approfondissement pour l’amener au gabarit de 3 000 tonnes commence ainsi à se dessiner ». La réouverture de cette voie fluviale est programmée pour la fin 2022 et va être tenue, la crise sanitaire n’ayant provoqué qu’un léger retard qui peut-être amorti sur la durée totale prévue pour les travaux.

« Le canal ne peut pas du tout être navigué actuellement, ce qui conduit à des travaux de dragage adaptés à cette situation. A partir de septembre 2020 et pendant plusieurs mois, le dragage va être réalisé par des petites barges pour creuser un premier chenal. Ensuite, des ateliers de dragage avec des matériels plus conséquents et par passes successives vont approfondir le chenal de navigation. Tout se fait par la voie fluviale, le dragage, l’enlèvement des sédiments, leur transport jusqu’à l’un des sites aménagés pour les accueillir », détaille la DIMOA.

Les barges chargées des premiers sédiments dégagés du canal empruntent l’Escaut jusqu’au quai bordant le site de gestion des sédiments de Maing. Les sites de gestion des sédiments et des terres franches situés sur les communes de Vieux-Condé, Condé-sur-l’Escaut et Fresnes-sur-Escaut prendront le relais au printemps 2021.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2022

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES