Trois projets de bateaux à hydrogène pour CFT

L’un des trois bateaux hydrogène de CFT pourrait naviguer sur la Seine dans Paris dès la fin 2021 ou début 2022.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

La Compagnie fluviale de transport (CFT, groupe Sogestran) abandonne son projet de pousseur à hydrogène sur le Rhône. À la place, la société présente trois projets d’automoteurs sur pile à combustible : un automoteur Zulu de distribution urbaine pour Paris, et deux porte-conteneurs pour le Rhône.

Le projet de pousseur à hydrogène pour le bassin du Rhône a été abandonné par la Compagnie fluviale de transport (CFT, groupe Sogestran). Pourtant, l’armateur fluvial ne renonce pas à ses ambitions en matière de bateau électrique fonctionnant sur pile à hydrogène. Au contraire : ce sont désormais deux projets portant sur un total de trois bateaux qui sont menés de front par la CFT.

Le pousseur qui devait naviguer sur le Rhône ne verra pas le jour. Il devait être construit dans le cadre du projet Flagships, financé par l’Union européenne au titre du programme Horizon 2020, auquel participe aussi l’armateur norvégien Norled pour la construction d’un navire à passagers, ainsi que sept partenaires techniques. Le groupe Sogestran espère, cependant, rester dans le projet Flagships. Il propose, pour cela, la construction d’un autre bateau : un automoteur de distribution urbaine. L’armateur, avec sa filiale Blue Line Logistics, a en effet développé une flotte de bateaux de 50 mètres, les Zulu, où la marchandise est chargée en pontée (voir encadré). Quatre Zulu sont déjà en activité. Le cinquième, en cours de construction, est de type diesel-électrique. Le sixième pourrait être construit dans le cadre du projet Flagships, fonctionner à l’hydrogène et naviguer sur le bassin de la Seine, en particulier à Paris. La réponse de principe des partenaires de Flagships, notamment sur le maintien des financements européens, est attendue pour début novembre 2020.

Le groupe Sogestran pourrait donc exploiter un bateau à hydrogène sur la Seine. Mais le bassin du Rhône, où la Compagnie nationale du Rhône (CNR) développe un programme de production d’hydrogène vert, obtenu à partir d’énergie hydroélectrique, n’est pas oublié pour autant. La CFT a, en effet, présenté à la région Auvergne-Rhône-Alpes son nouveau projet : la construction de deux automoteurs de 200 EVP, pour le transport de conteneurs entre Lyon et Marseille-Fos.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES