Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Getlink annonce un trafic record pour le transport de camions via le tunnel sous la Manche en 2018, avec une activité en hausse de 3 % par rapport à 2017.

Malgré les inquiétudes actuelles autour du Brexit, et les incertitudes que cela fait peser sur le fret transmanche, le Shuttle Freight, qui correspond à la navette ferroviaire de transport de camion d’Eurotunnel (groupe Getlinlk) a enregistré un record de trafic record en 2018 : avec 1,69 million de camions transportés dans le tunnel sous la Manche, cela correspond à une augmentation d’activité de 3 % par rapport à 2017. « Le Shuttle Freight a confirmé sa place de premier acteur du marché avec 40,9 % de part de marché sur l’année, soit un gain de 1,8 points par rapport à 2017, indique Getlink. Le service de navettes camions a largement surperformé dans un marché en baisse de 1,1 % ».

Les navettes pour les passagers ont, quant à elle, transporté 2,7 millions de véhicules de tourisme, soit 2 % de plus que l’année précédente. De tels chiffres pour les navettes passagers n’avaient pas été vus depuis 2000. Le fret ferroviaire via le tunnel sous la Manche, enfin, poursuit sa bonne dynamique avec 2077 trains en 2018, ce qui correspond à un essor de 3 %.

Getlink a aussi fait état, pour 2018, d’un chiffre d’affaires de 1079 M€, en croissance de 5 %. Eurotunnel contribue fortement à ce bon résultat, les navettes fret et passagers entre Coquelles et Folkestone apportant, à elles seules, un chiffre d’affaires de 636 M€, en hausse de 6 %. 2018 a aussi constitué une année record pour Eurostar, client de Getlink pour l’utilisation du tunnel sous la Manche, qui a enregistré une augmentation de 7 % du nombre de ses passagers pour atteindre près de 11 millions.

Filiale de Getlink, l’opérateur de fret ferroviaire Europorte a, quant à lui, augmenté de 2 % son chiffre d’affaires en 2018, qui est porté à 121 M€, grâce au « renforcement des volumes sur les segments pétrochimie et ciment de son activité de traction ferroviaire » et au « gain d’un nouveau contrat de manutention ferroviaire sur le site industriel d’un grand groupe pétrolier. »

Jacques Gounon relativise l'importance du Brexit sur le plan logistique

Interrogé par nos collègues journalistes de France Info le 29 janvier 2019, Jacques Gounon, pdg de Getlink (Eurotunnel), a fait part de son analyse sur le Brexit et les échanges avec la Grande-Bretagne en cas d’absence d’accord avec l’Union européenne. « Pour les passagers (…), on aura peut-être un contrôle un peu plus renforcé de la police de l’air et des frontières mais pas de changement majeur ».

Quant aux marchandises, Jacques Gounon est « persuadé que les moyens seront mis en œuvre pour que l’ensemble des procédures douanières soient efficaces et, en ce qui nous concerne, gardent la fluidité qui est notre savoir-faire, et qui nous a permis de battre encore en 2018 des records de trafic ».

Il relativise l’importance du Brexit sur le plan logistique : « Nous mettons en place pour l’objectif du 30 mars 2019 des installations provisoires permettant aux douaniers de faire leur travail de contrôle. Il faut s’en occuper professionnellement mais il faut aussi dédramatiser. Ce n’est pas une frontière entre la frontière entre la terre et la lune ! C’est le passage entre un État tiers et la communauté européenne ».

Tags: