Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Tourisme fluvestre : tirer profit des activités sur l’eau et à terre

Avatar

Les mots « tourisme fluvestre » veulent montrer que le tourisme fluvial s’inscrit au cœur des territoires traversés par toute voie d’eau et que sur les berges de celle-ci les activités sont multiples et accessibles aux touristes qui font aussi le choix de naviguer.

En plus du temps de navigation à bord d’un bateau, différentes activités sont possibles sur la voie d’eau (aviron, canoë-kayak, paddle, stand up, …), mais aussi le long des berges (randonnée à pied, à cheval, à vélo, découverte architecturale, gastronomique…). C’est de l’intermodalité associant le voyage en bateau, les activités nautiques et terrestres, en développant un ensemble d’offres de loisirs pour découvrir toute la richesse du territoire le long de la voie d’eau ou à proximité.

C’est une vision globale de l’offre touristique sur un territoire où les collectivités font des efforts pour valoriser les voies d’eau et leurs abords… ou pas. L’un des objectifs étant d’en convaincre un grand nombre de s’engager sur ce chemin qui est celui des retombées économiques et des emplois locaux.

Le tourisme fluvestre s’intègre dans le cadre plus large du « slow tourisme » et des envies des touristes d’aujourd’hui pour de la déconnexion, de la nature, de la découverte, le tout en prenant son temps. Tout cela, le fluvial le propose depuis longtemps, il est ainsi dans la tendance mais il s’agit de mieux le faire savoir, de renforcer les offres sur l’eau et à terre pour mieux en tirer profit et favoriser la croissance dans les territoires et celles des opérateurs.

Sommaire du dossier

     ● En Europe, la plus grande flotte mondiale de croisière fluviale
     ● Une étude sur « les bateaux d’excursions journalières » par la CCNR
     ● UEF, la représentation des « petits » entrepreneurs fluviaux
     ● Mieux connaître les filières du tourisme fluvial pour favoriser la croissance
     ● La Seine à vélo, c’est pour juin 2020 !
     ● Pour Nicols, cap sur la Hongrie et toujours le « Sixto Green »
     ● Le canal du Midi, l’oeuvre de Pierre-Paul Riquet
     ● L’évolution esthétique du canal du Midi
     ● Préserver et développer l’activité touristique sur le canal du Midi

Tags:
Send this to a friend