Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Lud’Eau : la logistique fluviale urbaine de Green Switch Meridian primée à la SITL

Avatar

Green Switch Meridian a décroché le prix de l’innovation de la SITL, catégorie « immobilier et infrastructures logistiques », pour son concept Lud’Eau de hub consacré à la logistique fluviale urbaine mutualisée. Mais c’est via les ports urbains de matériaux de construction que ses caisses mobiles pourraient prochainement accéder par bateau aux quais parisiens.

Plutôt qu’un projet, c’est un concept de logistique fluviale urbaine qui a été primé à la SITL, avec le prix de l’innovation, catégorie « immobilier et infrastructures logistiques », décerné à Lud’Eau.

Réunissant le transporteur et logisticien fluvial Green Switch Meridian, le promoteur immobilier Quartus et le cabinet d’architecture A26, Lud’Eau vise à créer un hôtel logistique en centre-ville, bord à voie d’eau, pour le déchargement et la distribution terrestre de petites caisses mobiles, acheminées depuis la banlieue par transport fluvial. Côté fleuve, un quai de 100 m de long avec un portique déchargeant le bateau et faisant pénétrer directement les caisses mobiles dans l’entrepôt, qui peut traiter jusqu’à 1 000 palettes par jour. Le rez-de-chaussée est destiné aux camions électriques, qui y sont garés la nuit pour recharger leurs batteries. Y sont aussi stockées les caisses mobiles, qui peuvent d’ailleurs être chargées directement sur les camions sans toucher terre. Depuis le bateau, les caisses destinées à la logistique colis sont déchargées directement au premier étage, pour la préparation des tournées. Au-dessus, deux étages de bureaux, surmontés d’une terrasse aménagée en belvédère ouvert au public.

Initialement conçu pour Paris, Lud’Eau n’a pas été retenu pour le site de Tolbiac dans le cadre de l’appel à projet Réinventer la Seine, notamment parce que le bâtiment projeté comportait un étage de trop. « Avec un étage de moins, le projet aurait été financièrement déséquilibré, car les deux étages de bureau se louent plus cher au mètres carré que les deux étages logistiques situés en dessous, souligne Marc Bazenet, directeur de Green Switch Merdian. Nous avons maintenant l’espoir de mettre ce projet en œuvre ailleurs, par exemple, à Rouen dans le cadre de l’appel à projet Tiga. Nous nous intéressons aussi aux autres grandes villes fluviales, toutes concernées par la congestion routière ».

Le projet Lud’Eau s’appuie sur tout le travail réalisé par le Cluster logistique urbaine d’Île-de-France depuis sa création en 2012 pour la conception de petites caisses mobiles, adaptées à la livraison urbaine, destinées à être chargées sur bateau dans un port excentré de la région parisienne, puis acheminées par transport fluvial jusqu’à la zone urbaine dense, et enfin chargées sur de petits camions électriques pour livraison finale. Au travail technique sur la conception des caisses mobiles a succédé à partir de 2015 une modélisation économique, puis la création de la société Green Switch Meridian par deux membres du cluster : Marc Bazenet d’une part, et le batelier Pascal Rottier d’autre part (bateau Améthyste, société Fluviatrans).

Accord en cours pour l’utilisation des quais BTP en logistique urbaine

Depuis, sept expérimentations ont eu lieu, avec chargement des caisses mobiles sur le bateau, puis leur transfert sur camion. « La dernière expérimentation s’est déroulée en novembre et décembre 2018, entre Port-Victor et Gennevilliers, avec l’utilisation d’un nouveau palonnier permettant de transformer en cinq minutes n’importe quelle grue de BTP en reach-stacker, explique Marc Bazenet. Nous sommes maintenant en négociations très avancées avec une entreprise du BTP disposant de grues dans Paris : nous prévoyons de faire des essais, de commander notre équipement cet été, puis de commencer à exploiter un service régulier début 2020. La possibilité de gruter ces caisses sur un quai nous ouvre potentiellement un réseau d’une centaine de ports à BTP parisiens, qui sont déjà équipés d’engins de manutention et proposent un environnement bien adapté à la dépose d’une caisse sur un châssis routier ».

Les expérimentations se sont déroulées avec Valdelia, éco-organisme de recyclage du mobilier de bureau, qui peut fournir un fret retour à la logistique urbaine, comme c’est le cas pour les autres déchets : emballages, luminaires, déchets organiques, déchets de déconstruction sélective des bâtiments, etc.

L’utilisation des quais à granulats pour la rupture de charge entre fleuve et route n’offre cependant pas la possibilité de préparation de tournée. Or il faut parfois recomposer la tournée de livraison entre l’embarquement des caisses sur le bateau, et leur débarquement après trois heures de navigation. Ce qui constitue une des raisons pour lesquelles le projet Lud’Eau a justement été conçu.

Tags: