Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Deux axes s’imposent de façon prioritaire à Haropa-Ports de Paris pour la préparation des Jeux olympiques de 2024 : la facilitation des chantiers par la mise à disposition de quais et l’amélioration de la qualité des eaux de la Seine.

La construction du village olympique à Saint-Denis, Saint-Ouen et l’Île-Saint-Denis va produire une grande quantité de déblais, et nécessite l’arrivée de matériaux de construction. Pour cela, Haropa-Ports de Paris s’est mis en ordre de marche, pour que des quais soient disponibles afin que le chantier ait recours au transport fluvial. « Nous devons faciliter l’utilisation du fluvial pour ces chantiers par la mise à disposition de quais pour les transports de déblais et de matériaux, à l’instar de ce que nous avons fait avec la Société du Grand Paris. Ces Jeux olympiques sont l’occasion de faire ce que nous avons appelé le « pari de la Seine ». Le fleuve est en effet un atout pour l’organisation de Paris 2024, et nous devons relever ce pari, en particulier pour la construction du village des athlètes », explique le directeur général du port, Antoine Berbain.

Pour privilégier le fluvial pour le transport des matériaux et déblais du chantier de construction du village olympique, une convention de partenariat a été passée en janvier 2020 entre l’État, la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), Haropa-Ports de Paris et VNF. Il s’agit de faire en sorte que les ports et les berges puissent être utilisés par les acteurs du chantier. Dans ce cadre, les chantiers qui ont démarré utilisent d’ailleurs déjà la voie d’eau.

« Conjointement avec VNF, nous apportons une bonne connaissance de l’état des infrastructures, afin que les responsables des chantiers puissent identifier les sites les plus adaptés. Pour la construction du village, nous mettons à disposition les quais existants, parfois renforcés si nécessaire, ou encore des emplacement pour le stationnement des barges au plus près de sites où cela est utile. Mais nous n’envisageons pas, à ce stade, de construction de nouvelles installations. À Bruyère-sur-Oise, nous disposons d’une plateforme trimodale et plusieurs entreprises y sont installées, qui sont en capacité de traiter les déblais de chantier lorsqu’ils sont pollués. Ce site est déjà utilisé comme base arrière pour les chantiers du Grand Paris. La Seine a aussi un rôle à jouer lors de la tenue des Jeux. Le fleuve et les entreprises de transport fluvial sont disponibles pour faire des Jeux olympiques une vraie réussite. À ce stade, il est néanmoins trop tôt pour entrer avec précision dans le détail des escales utilisables pour les passagers », souligne Antoine Berbain.

Accélérer la transition énergétique

Les Jeux olympiques, espère Haropa-Ports de Paris, apporteront un regain au secteur du tourisme, particulièrement affecté par la crise du coronavirus. Les Jeux sont aussi l’occasion d’accélérer la transition énergétique du tourisme fluvial à Paris, déjà engagée par le port, en collaboration avec la Communauté portuaire de Paris et Entreprises fluviales de France (E2F). Cela passe par l’électrification des quais, pour permettre aux paquebots de faire des escales « froides », sans faire tourner leurs groupes électrogènes. Deux branchements sont déjà disponibles à Paris au port de Javel.

Pour les bateaux de marchandises, des bornes, qui permettent l’approvisionnement en eau et en électricité des bateaux, sont déjà déployées par VNF et Haropa à Rouen et au Havre et, en ce qui concerne le port de Paris, à Conflans, Gennevilliers et Bonneuil. Le 16 juillet 2020, au titre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe, l’Union européenne a décidé de financer à hauteur de 20 % ce programme de bornes électriques. Au total, 78 bornes sont prévues pour un budget de 9,2 M€.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES