Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

En Belgique, les opérateurs de fret ferroviaire et les transporteurs routiers réclament d’une même voix des aides ciblées pour stimuler le report modal. L’enveloppe demandée se monte à 30 millions d’euros par an. S’ils obtiennent gain de cause, ils disent pouvoir faire basculer jusqu’à 750 000 trajets de la route vers le rail.

Le Belgian Rail Freight Forum, qui rassemble dix opérateurs de fret ferroviaire actifs sur le réseau belge, et la Fédération belge des transporteurs et prestataires de services logistiques (Febetra) ont mis au point une « solution concrète pour améliorer la mobilité ». Les ennemis d’hier jurent que le temps « où le rail et la route étaient comme chien et chat » n’est plus et qu’ils ont appris à raisonner en termes de complémentarité multimodale.

« Il est impossible de tout transporter par la route et nous sommes conscients de notre responsabilité sociétale et des défis à relever », a affirmé Benny Smets, président de la Febetra et pdg de Ninatrans. « Si nous n’agissons pas ensemble, nous ne parviendrons pas à résoudre le problème. Et pour les dix années à venir, la seule solution possible, c’est le report modal », a renchéri Geert Pauwels, pdg de l’opérateur ferroviaire belge Lineas.

Le constat qu’ils font est simple et connu : le réseau routier souffre d’une congestion qui ne va pas s’atténuer de sitôt, d’autant que les travaux pour y remédier, notamment à Anvers, vont dans un premier temps encore aggraver la situation, tandis que le rail offre une très large réserve de capacité inutilisée.

Mais même dans un contexte où la demande en transport devrait augmenter de 27 % d’ici 2040 d’après le Bureau fédéral du Plan et en dépit d’aspects comme le souci de durabilité et le manque croissant de chauffeurs qui devraient pousser à un plus grand recours à l’intermodalité, traduire ce nouvel état d’esprit et ce constat en actes reste un défi de taille.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


15 jours gratuits, sans engagement, sans carte bancaire*

puis l’intégralité des contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2019

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: