Étienne Willame, directeur général du SPW Mobilité et Infrastructures : « Le report modal reste un enjeu capital pour la Wallonie »

© SPW-DPVNI

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Faire une place plus grande à la voie navigable et au rail dans les transports demeure une des pierres angulaires de la stratégie que développe la Wallonie en matière de transport et de mobilité. Pour relever ce défi, la région adopte une vision à 360°. Étienne Willame, directeur-général du SPW Mobilité et Infrastructures, en trace les axes principaux.

NPI : Quel effet a eu la crise sanitaire sur le trafic fluvial en Wallonie ?

Étienne Willame : Le trafic fluvial wallon est soumis à une tendance structurelle à la baisse des volumes transportés. Sur les six premiers mois de 2020, cela s’est traduit par un recul de 10 %. De la mi-mars à la mi-juin, au plus fort de la première vague du Covid-19 et du confinement, s’est ajouté à celà un effet de l’ordre de -15 %. Il faut toutefois relativiser ce chiffre : face aux chocs conjoncturels, le transport fluvial est généralement plus résilient que le transport routier, qui a enregistré des chutes pouvant aller jusqu’à -60 %. Toutefois, il se montre généralement plus lent que la route en termes de redémarrage de l’activité. Cela s’est une nouvelle fois avéré.

Globalement, le trafic fluvial ne s’en est pas trop mal sorti. C’est dû, notamment, au fait qu’il n’a connu aucune interruption de service. À aucun moment, nous n’avons été mis en difficulté majeure au niveau de l’exploitation du réseau, ce qui était quand même une gageure vis-à-vis de notre propre personnel.

NPI : Avez-vous constaté un regain d’activité au cours des mois d’été 2020 ?

Étienne Willame : Il n’y a pas eu de frémissement majeur. Ce qui nous revient des opérateurs économiques et des ports autonomes ne témoigne pas d’une reprise sensible de l’activité fluviale. Nous sommes encore en sortie de crise. C’est une situation qui va sans doute perdurer plusieurs mois.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES