Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Le transport par la voie navigable de colis lourds est en Belgique une pratique courante. La qualité du réseau et des acteurs spécialisés jouent en faveur du fluvial. Mais la voie d’eau n’est choisie que si l’option de la route n’est pas de mise ou si plusieurs paramètres se conjuguent en sa faveur.

En Belgique, la délivrance d’autorisations pour le transport de colis lourds a été transférée aux régions dans le cadre de la dernière réforme de l’Etat. Mais ni en Flandre, ni en Wallonie, il n’existe de chiffres précis sur le nombre d’opérations de ce type par la voie d’eau. Des deux côtés, on parle de « quelques dizaines » de permis délivrés chaque année, une soixantaine en Flandre.

Ce nombre n’est toutefois que la partie visible d’un iceberg beaucoup plus important. Car souvent, une autorisation n’est pas requise. C’est notamment le cas si le transport s’effectue dans les limites normales du gabarit de la voie d’eau et en utilisant un bateau conventionnel. Il arrive, par exemple, aussi que des porte-conteneurs fluviaux transportent sur des flat racks des machineries qui peuvent entrer, par leurs spécifications, dans la catégorie des colis exceptionnels. Même si certains acteurs font état d’une croissance de ces trafics pour leur propre entreprise, la plupart s’accorde pour dire que le marché est resté relativement stable au cours des dernières années.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


Cet abonnement est réservé à nos abonnés !

Découvrez l’intégralité de nos contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags:
Send this to a friend