Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Dossier – Les céréales et le fluvial, un lien ancien qui perdure

Avatar

Les produits agricoles, dont les céréales, constituent depuis toujours l’une des plus importantes filières pour le transport fluvial. Le dossier de ce mois a cherché à savoir, au-delà de ce lien ancien voire historique, quelle était pour les coopératives agricoles et les négociants l’importance de leurs installations portuaires au bord de la voie d’eau et quelle était leur utilisation et leur vision du transport fluvial aujourd’hui.

Les réactions ont été largement positives, le lien perdure entre les céréales et le fluvial, les implantations portuaires situées au bord de la voie et dans les ports sont indispensables à la compétitivité de la filière agricole.

Ces utilisateurs du fluvial ont aussi fait part d’une analyse fine de la situation du mode actuellement : évolution de la cale, réseau pas toujours adapté aux besoins, métier difficile, manque de soutien politique… Pour eux, le transport fluvial présente ses avantages habituels : capacité d’emport élevé, souplesse -que n’a pas le ferroviaire- respect de l’environnement… Certains s’inquiètent de la concurrence d’une filière qui prend de l’importance en ce moment pour le fluvial, les déblais et matériaux de construction en lien avec les travaux du Grand Paris.

Enfin, Seine-Nord Europe, Seine-Escaut pour un interlocuteur belge, est revenu régulièrement dans les propos comme un projet structurant pour la filière en termes d’export vers le Nord de l’Europe.

Tags: