Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

Dossier – Colis lourds, un marché de niche en croissance

Avatar

Colis lourds, exceptionnels, XXL, hors gabarit (out of gauge en anglais), de masse indivisible… Bien des mots pour désigner des colis très hauts, très larges, très longs et, d’ailleurs, pas toujours si lourds que cela… Sur la voie d’eau, ces colis sont d’abord ceux de la troisième catégorie dont les caractéristiques sont au-delà de 25 mètres de long et de 4 mètres de large et d’une masse de plus de 72 tonnes.

C’est essentiellement un marché de niche pour le fluvial, dont la tendance est positive depuis quelques années, même si la concurrence de la route demeure très forte. Pour continuer à surfer sur la croissance, il s’agit de continuer à être présent sur les colis les plus exceptionnels et d’aller chercher ceux des catégories inférieures en tablant sur le groupage et la massification, le report modal.

Il ne faut bien sûr pas oublier que ces colis nécessitent une conduite de projet au cas par cas, des équipements fixes ou mobiles, des quais renforcés, des zones de stockage, etc. Les investissements dans la cale sont nécessaires avec des unités adaptées voire dédiées. Les flux de ces colis sont le plus souvent irréguliers, ont besoin du grand comme du petit gabarit. Le réseau doit être entretenu, et au détour des entretiens, on entend que les grands projets d’infrastructures sont importants aussi pour l’avenir de cette filière comme des autres…

Dossier spécial – Colis lourds – Un marché de niche en croissance

     ● Une tendance positive grâce aux investissements
     ● Une « ingénierie logistique cousue-main »
     ● Des charpentes à fond de cale
     ● La voie d’eau, c’est bien, mais…
     ● Un quai au bord de la Sambre pour Jeumont Electric
     ● La barge Fortitudo, adaptée au petit gabarit
     ● De belles perspectives à Colmar-Neuf Brisach
     ● Liebherr-Mining teste le report modal pour des colis exceptionnels
     ● Regagner des parts de marché sur Rhône-Saône-Méditerranée
     ● Programmer les opérations
     ● Tout se fait en intermodalité
     ● Une deuxième grue au port d’Arles
     ● En Belgique, la voie d’eau est souvent un second recours
     ● Le point de vue d’un chargeur et d’un acteur spécialisé

Tags:
Send this to a friend