Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Depuis juin 2020, la planification des escales de porte-conteneurs fluviaux chez Hutchison Ports (ECT) est assurée, en partie, par « Barge Transferium Maasvlakte », un consortium d’opérateurs fluviaux et de terminaux intérieurs. Les deux parties dressent un premier bilan positif de cette expérience née de la volonté d’adapter l’offre de manutention à la diversité du secteur.

Créé à l’initiative de l’armement Danser et du Combi Terminal Twente (CTT), le « Barge Transferium Maasvlakte » (BTM) représente, aujourd’hui, six opérateurs fluviaux et une vingtaine de terminaux intérieurs. Barge Transferium Maasvlakte assure la planification d’escales au terminal dédié à la navigation intérieure que le grand manutentionnaire de conteneurs ECT exploite au Hartelhaven, sur le versant fluvial de son terminal Delta à la première Maasvlakte à Rotterdam. La filiale du groupe Hutchison Ports y dispose d’un quai équipé de deux portiques pour le traitement des porte-conteneurs fluviaux.

Une de ces grues est allouée à BTM « à jours et horaires convenus et à un tarif fixe ». à l’heure actuelle, Barge Transferium Maasvlakte l’utilise durant quatorze des vingt-et-un shifts hebdomadaires. ECT garantit la disponibilité du poste d’amarrage et de l’engin, aligne le personnel requis mais n’intervient pas au niveau de la planification des escales.

C’est là ce qui fait le caractère spécifique, voire unique de l’expérience : ce sont les partenaires du secteur fluvial impliqués dans BTM qui décident, entre eux, de la séquence et du timing des escales. De plus, ce règlement instaure entre l’exploitant du terminal et les opérateurs fluviaux un lien contractuel dont l’absence est souvent invoquée comme une des raisons pour lesquelles la navigation intérieure ne bénéficie pas toujours de toute l’attention requise sur les grands terminaux deepsea.

Même si une concertation continue reste nécessaire, ECT y gagne de n’avoir à traiter, pour une partie de ses flux, qu’avec un seul interlocuteur, BTM assumant la responsabilité de la fluidité des opérations et déterminant la priorité à donner à tel ou tel bateau, reconnaissent Jeffrey Scheurwater et Sander de Jong, des départements opérationnels du manutentionnaire rotterdamois. « Dans l’ancien système, il arrivait régulièrement que se produise un décalage entre ce qui nous était annoncé et la réalité. Il arrivait que notre équipe reste les bras croisés parce que le bateau n’était pas au rendez-vous. Notre capacité de manutention demeurait alors sous-utilisée, alors qu’on nous reproche souvent de ne pas en prévoir suffisamment ».

Un traitement plus flexible des barges

L’initiative, qui a menée à la création de Barge Transferium Maasvlakte, est venue d’ECT. L’idée ne s’est pas réalisée d’un jour à l’autre. Les premiers contacts remontent à deux ans et plusieurs essais ont eu lieu avant le démarrage effectif de BTM début juin 2020.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2020

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
reCaptcha v3
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES