Nous chargeons votre contenu !

Type de recherche

A Marseille, les armateurs ralentissent, les investissements accélèrent

Avatar

La dernière semaine de juin 2019, Marseille, comme d’autres villes françaises, a subi un épisode de pollution atmosphérique à cause de la canicule. Dans la suite des décisions du préfet, le port a pris des mesures ponctuelles de réduction de la vitesse des navires, puis, lors d’un conseil de surveillance, a validé un plan de déploiement du courant de quai qui ne concerne plus seulement les navires servant la Corse.

20 km/h de moins sur le bitume et 2 nœuds de moins en mer… Fin juin 2019, les transports routiers et maritimes à Marseille ont été contraints de ralentir pour cause de dépassement des seuils de pollution avec les températures qui ont avoisiné les 40°C. Les premières mesures ont été prises par le préfet le 27 juin, imposant une réduction de la vitesse de 20 km/h sur l’ensemble du réseau routier et instaurant une zone à faibles émissions dans l’hyper-centre de la cité phocéenne. Elles ont été suivies par une régulation de la vitesse des navires. Hervé Martel, directeur du port de Marseille-Fos, a annoncé l’abaissement de la vitesse des navires en vertu des pouvoirs de police portuaire qui lui sont conférés, lors d’une conférence de presse entièrement dédiée, chose inédite, à la qualité de l’air.

Pour lire la suite, découvrez notre offre spéciale


15 jours gratuits, sans engagement, sans carte bancaire*

puis l’intégralité des contenus pour 198€ /an,
offre valable du 1er janvier au 31 décembre 2019

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Tags: