À l’ENSM au Havre, un projet de passerelle du futur arrive à maturité

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Présentation de « Passion », projet de passerelle du futur dont l’objectif est d’apporter une solution de navigation complète et intégrée répondant à toutes les exigences de sécurité de navigation d’un navire de type SOLAS. Fruit de plus de trois ans de travail, le projet vient d’entrer en phase de commercialisation.

C’est le fruit de trois années et demie de recherche. Jean-Pierre Clostermann, enseignant-chercheur à l’Ecole nationale supérieure maritime (ENSM) du Havre, a travaillé sur un projet de passerelle du futur baptisé « Passion » pour « Passerelle innovante d’opération et de navigation ». Ce prototype est porté par trois industriels français, iXblue, CS Group, Diadès Marine, qui ont fait appel à un quatrième partenaire, l’ENSM, pour tester et améliorer le produit. iXblue, qui est aujourd’hui le leader mondial dans la conception et la fabrication d’équipements de haute technologie dans les domaines de la mer, de la photonique et de l’autonomie, a développé le système de navigation. CS Group s’est chargé du système de communication intégré et Diadès Marine, d’un radar présentant deux caractéristiques importantes, la détection de très petits objets et la faible émission électromagnétique.

Interface homme-machine

Avec l’arrivée d’outils numériques de plus en plus performants, le monde de la navigation connait une véritable révolution. C’est dans ce contexte que cette passerelle a été conçue en donnant une large part à l’innovation. Les travaux relatifs à la conception de « Passion » ont été cofinancés par les industriels et l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) pour un budget total de 17,8 millions d’euros. Le projet s’intègre également dans le programme « Investissements d’avenir » porté par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. A l’ENSM du Havre, Jean-Pierre Clostermann a été secondé dans ses travaux par Tabatha Thiebaut-Rizzoni, psychologue-ergonome.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Pour lire la suite, découvrez notre offre exclusive

L’intégralité de nos contenus
print & web
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Ce contenu est réservé
à nos abonnés !

Pour lire la suite,
découvrez notre offre spéciale

Découvrez l’intégralité
de nos contenus
pour 198€ / an*

*Offre valable jusqu’au 31 décembre 2021

Déjà abonné ? Identifiez-vous

[]
1 Step 1
VOTRE LOGINyour full name
no-icon
VOTRE MOT DE PASSEcheck your caps
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right

Abonnez-vous à CANAL NPI.

Rejoignez les 4000 acteurs professionnels abonnés à Canal NPI et recevez chaque semaine nos derniers articles.

NE MANQUEZ RIEN DE L’ACTUALITÉ
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À LA NEWSLETTER CANAL NPI

Restez connectés à l'actualité

LES DERNIERS ARTICLES